Les planètes « pop » et « arts premiers » gravitent autour de celles de Gilbert Petit (alias Gilbert Mazout). Je me souviens des temps futurs, nous rappelle nos rêves et nos extrapolations des mondes et des objets, dans des futurs proches utopiques, tragiques, rayonnants et flamboyants, nourris à la sève des imaginaires d’enfants. Un carburant pour le présent. Celui qui s’imaginait l’an 2000 les yeux brillants, n’a pas vu les voitures voler finalement. Mais à son retour du futur, il s’est penché sur d’autres histoires, passées parfois, en cours aussi, sur des mondes et des cultures. Je me souviens…

Dans sa volonté d’aborder les questions autour de la mémoire, la Teodora Galerie invite Gilbert Petit et confronte art urbain et art contemporain. Cette première exposition annonce une programmation dans cette droite ligne. Je me souviens des temps futurs, comme une obsession de l’artiste, issue d’une imagerie collective.

JE ME SOUVIENS DES TEMPS FUTURS

Exposition du 10 septembre au 10 octobre 2020

Vernissage le 10 septembre à 18h

Teodora Galerie – 25 rue de Penthièvre, 75008 Paris

Ouverture du lundi au vendredi : 11h – 19h et samedi : 14h – 19h